Bernadette Sayo dans une case culturelle à Galabadja

Publié le par Faustin Bambou

Monsieur Vincent Mambachaka a fait la preuve d’une imagination fertile dont le fruit a été inauguré le 16 février 2008 par la ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Madame Bernadette Sayo et celui de la Communication, Monsieur Cyriaque Gonda. Il s’est agi de la réalisation d’une case pittoresque de culture de quartier pour la paix à Galabadja.


Au départ sans aucune ressource, le promoteur Mambachaka a conçu le projet culturel, ensuite il s’est employé à fédérer les sympathies des amis et connaissances pour son financement. Ainsi donc, à ce que Vincent Mambachaka a pu exhiber de sa propre poche, se sont diligemment ajoutées les contributions des personnalités telles que Jean Baptiste Wago, Crépin Mboligoumba, Hélène Cron et Cyriaque Gonda. Le coût de la réalisation s’est chiffré à 5.212.000 FCFA.


Et la dite case a été dédiée à quatre grandes figures féminines qui ont marqué la société centrafricaine : Ruth Rolland, Yaya Asta, Marthe Ngombé et Simone Adamou, en raison de leur engagement dans l’œuvre de moralisation des comportements dans l’émission radiophonique « Ouango ti bè ».


Notre pays regorge de noms qui ont rendu de grands services à la nation. Cet acte de Mambachaka est d’autant plus génial que bien souvent ce sont les méandres de l’oubli qui emportent les noms chers à la République centrafricaine.

Tout en appréciant positivement la sensibilité manifestée par Madame Hélène Cron,  Messieurs Jean Baptiste Wago, Crépin Mboligoumba et Cyriaque Gonda, nous demandons à Vincent de continuer dans cette voie pour la promotion de la culture et du tourisme centrafricains.

Faustin Bambou

 

Publié dans Culture

Commenter cet article